--L’homme existe, je l’ai rencontré

L’homme existe, je l’ai rencontré

A la suite de mon texte ‘On a enfermé le Bon Dieu’, un ami, Guy Jayne, rencontré au Secours Catholique, m’a envoyé ces quelques lignes de Raymond DEVOS. Vous êtes sans doute nombreux à connaître ce très beau texte. Telle une gourmandise qu’on se réserve après une belle journée, vous devriez avoir, comme moi, du plaisir à le relire. C’est mon coup de cœur du mois de mars…

 

J’ai lu quelque part : « Dieu existe, je l’ai rencontré ! »
Ça alors ! Ça m’étonne !
Que Dieu existe, la question ne se pose pas !

Mais que quelqu’un l’ai rencontré avant moi, voilà qui me surprend !
Parce que j’ai eu le privilège de rencontrer Dieu juste à un moment où je doutais de lui !
Dans un petit village de Lozère abandonné des hommes, il n’y avait plus personne.
Et en passant devant la vieille église, poussé par je ne sais quel instinct, je suis entré…

Et, là, j’ai été ébloui… par une lumière intense… insoutenable !
C’était Dieu… Dieu en personne, Dieu qui priait !
Je me suis dit : « Qui prie-t-il ? Il ne se prie pas lui-même ? Pas lui ? Pas Dieu ! »

Non ! Il priait l’homme ! Il me priait, moi ! Il doutait de moi comme j’avais douté de lui !
Il disait : – Ô homme ! si tu existes, un signe de toi !
J’ai dit : -Mon Dieu, je suis là !
Il a dit : -Miracle ! Une humaine apparition !
Je lui ai dit : – Mais mon Dieu… comment pouvez-vous douter de l’existence de l’homme, puisque c’est vous qui l’avez créé ?
Il m’a dit : – Oui… mais il y a si longtemps que je n’en ai pas vu un dans mon église… que je me demandais si ce n’était pas une vue de l’Esprit !

Je lui ai dit : – Vous voilà rassuré, mon Dieu !
Il m’a dit : – Oui ! Je vais pouvoir leur dire là-haut : « L’homme existe, je l’ai rencontré ! »

Raymond  DEVOS

Contact : contact@motsenliberte.fr   –   Illustration photo de l’article : Marc Carpentier

 

Un Commentaire

  1. simon 14 mars 2017 à 08:35 - Répondre

    Dans ce cas, la gourmandise n’est évidemment pas un péché.
    Merci à Raymond, Guy et Norbert de relayer ce beau texte.
    jean-yves

Je réagis à cet article !