Accueil-Solidarité-Joie et Soleil a 70 ans

Joie et Soleil a 70 ans

Je suis née le 9 avril 1951. On m’a déclarée le 5 mai 1951 à la sous-préfecture de Forcalquier dans les Basses-Alpes. Mon père, Jean-Marie Plume, me trouve une maison où je vis toujours. Au hameau de La Pierre, plus exactement au lieudit “L’Eglise“, à Chauffayer dans les Hautes Alpes.

Ceux qui veulent le Bien…

De ceux qui m’ont fait naître, il ne reste aujourd’hui que Bruno Venet. Dans ma famille on appelle tous ses membres : les “bénévoles“, ce qui veut dire : “ceux qui veulent le Bien“. Pour aménager ma maison et la doter d’un confort sobre, les membres de ma famille organisent pendant de nombreuses années de grandes fêtes à Saint-Auban. Le premier week-end de juin. Ils appellent ça “La Kermesse“. On y assiste à des matchs de catch, des concentrations de vespas et même des courses de karting, dans la cité ouvrière.

Avec l’argent récolté, on transforme ma maison sans lui enlever son caractère original : un corps de ferme en “L”. Les granges à foin de l’étage sont aujourd’hui de petits dortoirs. Les anciennes étables abritent cuisine et sanitaires. Les lieux de vie sont devenus les chambres des animateurs et l’infirmerie.

Il m’est difficile aujourd’hui de résumer tout ce qui s’est passé en 70 ans. Si les murs de ma maison pouvaient parler, ils en raconteraient des histoires. Toutes plus belles les unes que les autres. Des histoires improbables. D’autres plus touchantes. D’autres aussi, plus compliquées. Toutes celles-ci restent dans le cœur de mes hôtes qu’on a successivement appelés colons ou stagiaires.

Il m’est impossible de citer tous les membres de ma famille qui ont œuvré pour que ma maison reste belle et accueillante. Pourtant, en plus de mon père, Jean-Marie Plume, je voudrais en citer deux autres. Gaston Savornin, qui a empêché en 1967 qu’on vende ma maison, en inventant les “stages culturels” et Mario Roncelli qui, contre vents et marées, a continué pendant 35 ans à entretenir la flamme.

Les laboratoires de la Fraternité…

Car c’est bien cette flamme qui est passée de génération en génération. Comme une transmission du bonheur d’apprendre ensemble. Une flamme pour redonner du sens aux mots “solidarité, amitié et amour“. Elle a dû être quelquefois ranimée, en soufflant sur quelques braises… Une flamme qui réchauffe, qui éclaire et dont on ne peut parler que si on l’a approchée.

J’ai 70 ans aujourd’hui et j’accueille des jeunes venus de toute l’Europe, d’Italie, d’Espagne,
d’Allemagne, de République Tchèque. Depuis 4 ans, pendant 2 semaines, on parle anglais dans ma maison et j’avoue que je “like“…

Je suis vaccinée. Indispensable en ces temps de pandémie. J’ai obtenu une puissante immunité qui se nomme “Education Populaire, Education Nationale, Intérêt général, Vacances Apprenantes, et Erasmus“.

J’ai 70 ans et mon vaccin s’appelle “Partage” mis au point par les laboratoires de la “Fraternité“, installés dans la pinède, juste en dessous de la Croix, face au Petit Chaillol.

Association Joie et Soleil

Photo : Patrick MORERE et Mireille JOSELET.
Symbole du bénévolat dans notre association, Mireille et Patrick ont reçu en 2020, la médaille de bronze de la Jeunesse, des Sports et de l’engagement associatif. Mireille a donné 36 ans et Patrick 38 ans de bénévolat assidu à Joie et Soleil. MERCI !


Je dédie cet article à tous les bénévoles de “Joie et Soleil”, sans lesquels nos séjours à Chauffayer n’auraient pas été ce qu’ils ont été pendant 70 ans. MERCI !

________________________________________________________________________________

Un concours de textes pour les 70 ans de Joie et Soleil

Envoyez nous un texte et racontez nous un de vos souvenirs à Chauffayer.
Les meilleurs textes seront récompensés et publiés.

Le concours est ouvert à tous.
– Les textes contiendront au moins un titre et entre 300 et 500 mots maximum.
À envoyer par mail avant le 31 mai 2021 à joieetsoleil@free.fr
– Les résultats seront publiés en juin 2021.

Norbert MOUIREN

Contact : contact@motsenliberte.fr

Je réagis à cet article !

Aller en haut