---Dans la vie, il y a un temps pour tout

Dans la vie, il y a un temps pour tout

Le soleil brille ce jour-là, comme très souvent en Provence.
Le chemin qui s’accroche à la montagne l’emmène un peu plus à chaque pas, vers un ciel bleu.
C’est une incitation à s’élever et à méditer.
Il y a vraiment un temps pour tout.

Il se souvient de son enfance.
Une enfance heureuse dans une famille unie.
C’est souvent comme ça au début…

Et puis son départ en pension pour Marseille à 10 ans.
Le sentiment d’être écarté, lui l’aîné
Pour préserver la santé de sa mère, enceinte du cinquième.

Une pension dont il ne revenait que tous les deux mois,
Entrecoupés de quelques rares visites au parloir.
De déchirement en déchirement à chaque retour en pension, chez les « bons » pères,
C’est sa capacité à s’adapter qui se forgeait ainsi, chez lui.

Un nouveau départ de la maison. Pour les études d’abord.
Pour faire l’armée ensuite où il continue d’apprendre à faire face.
Un temps plus instructif que jouissif.

Son mariage à 21 ans et la vie qui prend la couleur du bonheur,
Et qui tout d’un coup s’accélère.
Le boulot, les enfants, les déménagements au rythme des changements d’affectation.
Plutôt belle la vie, même si aujourd’hui, il regarderait grandir ses enfants autrement.

Quelques blessures.
Celles qu’il a subies. Guéries évidemment.
Celles qu’il a provoquées qui continuent de l’obséder. Comment a-t-il pu ?

Jusqu’au bout, un temps pour tout

Ses engagements pour les bonnes causes.
Quel plaisir d’aller vers les autres et d’être bien accueilli en retour !
Il se sent utile et heureux parce qu’on l’a appelé et que quelqu’un croit en lui.
C’est aussi simple que ça…

Chaque jour, il continue d’apprendre de ses erreurs.
Pour le cas où il y aurait une seconde vie.

Sur le chemin qui continue de monter, il prend une pause.
Pour se rafraîchir et souffler un peu.
Il y a un temps pour dire que la vie est belle.
Il y a vraiment un temps pour tout.

A chaque étape, il y a un début et une fin.
Et s’il y a des débuts auxquels on se prépare,
Il y a quelquefois des fins que l’on subit.

Mais c’est toujours le temps d’aimer et de faire la paix.
Comme une bonne façon de préparer l’instant où il devra partir,
Affronter des univers de souffrance ou de dépendance.
Apprivoiser cette fin incertaine qui intrigue ou qui fait peur.
Ce moment où il dira merci à la vie.
Ce temps qui aura raison de lui…

A moins que ne lui soit donné un autre temps, inépuisable.
Un temps où il n’y aura plus de temps,
Où seul un amour infini l’envahira de sa puissance et de sa lumière.

Demain, il fera encore beau temps en Provence.

Norbert MOUIREN

Contact : contact@motsenliberte.fr

7 Commentaires

  1. Marie 2 mars 2017 à 16:33 - Répondre

    La rencontre avec la Nature et, ou, avec autrui par l’écoute et l’attention qu’on leur porte fait oublier le négatif qu’il peut y avoir dans toute vie.

  2. domi 29 janvier 2017 à 15:30 - Répondre

    Norbert, j’ai lu et relu plusieurs fois ton texte!!!il m’interpelle beaucoup. oui il y a un temps pour tout, et c’est un bonheur pour moi de voir que tu avances avec beaucoup de sérénité et que le bonheur que tu as trouvé avec TA FAMILLE te permet de prendre beaucoup de recul à ce que nous avons pu vivre et ressentir durant notre enfance, adolescence….Merci pour ce beau texte. Et merci à Daniel pour sa dernière phrase!!!!

  3. Robert Buissonfr 22 janvier 2017 à 18:35 - Répondre

    Merci Norbert ,pour cet échange profond sur le ressentir de notre vie. S’engager en espérant ,et assumer en réfléchissant avec foi .
    ,

  4. Chassaing 20 janvier 2017 à 20:00 - Répondre

    Salut Norbert

    Que de souvenirs, que de mots vrais qui font réfléchir, qui font du bien! Merci pour nous faire ressentir qu’une vie intérieure existe, cachée derrière la vie « officielle » et qu’il nous la faut vivre et rendre visible comme la lampe cachée sous le boisseau..
    Philippe

  5. BLOT Jeanne 20 janvier 2017 à 11:12 - Répondre

    Merci Norbert, pour ce beau texte qui exprime tout ce que peu ressentir une personne et le mettre sur papier. Il y a des points qui se rejoignent pour certaine famille nombreuse.. C’est bon et beau. Merci.

  6. LA MALLE AUX TRESORS 20 janvier 2017 à 08:20 - Répondre

    Merci Norbert, pour ce beau texte, tu sais toujours trouver les mots. C’est le parcours d’une vie à laquelle chacun peut associer la sienne …..Peut-être y aura t’il un temps pour une autre vie …..!

  7. Daniel GUILLOT 20 janvier 2017 à 07:35 - Répondre

    On a souvent besoin de coucher sur le papier les ressentiments, les regrets, les erreurs du passé.C’est un peu comme prendre une douche pour se débarrasser de la sueur ou de la poussière. Hélas beaucoup d’entre nous n’ont pas le don d’écrire et de bien écrire et pour eux la douche n’a pas d’eau et ils restent souillés par tout ce qui les a salis. Il y a bien sûr la parole et c’est une vraie thérapie que de se livrer à un proche ou à un ami afin de se sentir compris sans se sentir jugé. En effet il y a un temps pour tout et lorsque notre vie est bien entamée il faut surtout garder ce temps pour la joie pour la paix et le bonheur afin que les espoirs effacent les regrets.

Je réagis à cet article !